Foire Aux Questions

Les élèves du département sont là pour t'aider !

Vous trouverez ici des réponses aux questions fréquemment posées par les potentiels candidats. Les questions sont classées par thématique.

Cette rubrique est tenue par des étudiants de l'ENS. Les réponses sont issues de multiples expériences mais ne constituent pas des " arrêtés " officiels.

 


La scolarité à l'ENS

Comment se déroule la scolarité à l'ENS ?

La scolarité à l'ENS poursuit deux objectifs principaux : préparer l'agrégation d'EPS et former " à et par la " recherche en STAPS. La vidéo de promotion disponible ci-dessous donne un rapide aperçu de la scolarité.

Les élèves intégrant le département sur dossier en L2 ou sur concours (fonctionnaires-stagiaires, allocataires et étudiants), rentrent en 1ère année à l'ENS.

Il suivent durant cette 1ère année un double cursus. D'une part, avec l'université Rennes 2, ils réalisent au choix une L3 STAPS Éducation & Motricité ou une L3 Entraînement Sportif avec un emploi du temps allégé grâce aux correspondances ENS (si le normalien dispose déjà d'une Licence Éducation & Motricité, il réalise une licence Entraînement Sportif et inversement). D'autre part, avec l'ENS, les étudiants suivent des cours de 1ère année de Magistère de Sciences du Sport et Éducation Physique (2SEP), diplôme consacré à la préparation à l'agrégation et à l'initiation à la recherche. Dans ce cadre, ils ont notamment des stages d'APSA, des cours de méthodologie d'écrit 1 et d'écrit 2, et deux mémoires de recherche à effectuer lors de l'année. Les mémoires sont en binôme sur une thématique libre, l'un en SVS et l'autre en SHS.

En parallèle d'un M1 DISC (spécifique à l'ENS), les étudiants passent ensuite leur 2ème année de Magistère. Au programme toujours, il y a la préparation à l'agrégation et l'initiation à la recherche. Un mémoire soit en SHS soit en SVS sur une thématique libre est à effectuer durant l'année. Un stage en laboratoire de recherche à l'étranger au choix vient couronner la fin d'année.

 

Deux choix de parcours sont possibles en 3ème année. Pour ceux qui souhaitent passer l'agrégation externe d'EPS, cette année est consacrée exclusivement à la  "Prépa Agreg " avec des cours de contenus et de méthodologie pour les écrits et les oraux. Environ 5 auditeurs libres (étudiants de master MEEF ou néo-enseignants qui n'ont pas suivi les deux premières années à l'ENS) intègrent aussi cette année sur dossier. Pour ceux qui ne souhaitent pas passer l'agrégation, il est également possible de réaliser à la place une année de " Pré-Lab " à l'étranger, c'est-à-dire un (ou des) stages d'un an dans différents laboratoires de recherche.

 

Lors de la 4ème année, les étudiants réalisent un M2 dans l'université de leur choix. C'est l'occasion pour certains de retourner dans leur faculté d'origine ou de passer un M2 hors du champ des STAPS (ex : Neurophysiologie, Biologie cellulaire, Informatique ). Les choix sont variés et permettent de se spécialiser avant une potentielle thèse. 

À la fin de ces 4 années, la scolarité à l'ENS s'achève. Les ex-normaliens se dirigent alors souvent vers l'enseignement ou le Doctorat (thèse).

En résumé

  • 1ère année : Cours à l'ENS le lundi et mardi + L3 Éducation & Motricité ou Entraînement Sportif au STAPS de Rennes (avec emploi du temps aménagé) ;

  • 2ème année : Cours à l'ENS + M1 DISC au STAPS de Rennes (Master pluridisciplinaire et alternant recherche et enseignement en EPS) ;

  • 3ème année : Préparation à l'Agrégation externe d'EPS ou année de Pré-Lab (au choix) ;

  • 4ème année : M2 de recherche dans une université au choix.

Quels sont les coûts associés à la scolarité ?

Les normaliens " étudiants " pris sur dossier payent chaque année les frais de scolarité pour la Licence (ou le Master) et pour le Magistère (de l'ordre de 300-400 euros annuels). Ils doivent aussi assurer les coûts de la vie étudiante (logement, nourriture, transports, sécurité sociale...). Ils peuvent continuer de toucher leur(s) bourse(s) s'ils en avaient une ou plusieurs.

Les normaliens " fonctionnaires-stagiaires " pris sur concours payent également les frais de scolarité mais sont rémunérés aux alentours des 1200-1300 euros nets par mois. Ils ne peuvent donc plus toucher de bourse. Enfin, les étudiants admis sur concours en tant que normaliens " allocataires " touchent une bourse conséquente de 1000 euros nets par mois.

Intégrer l'ENS

Comment intégrer l'ENS ?

Il existe 3 manières d'intégrer le département :

La première est en passant le concours en Licence 2 ou Licence 3 STAPS. Les candidats admis (sur liste principale) entrent alors au département en 1ère année avec le statut de normalien " fonctionnaire-stagiaire ". Environ une dizaine de candidats sont admis sur concours chaque année. Depuis la rentrée 2020, environ 4 normaliens " allocataires " sont également admis chaque année selon leurs résultats académiques et selon des critères sociaux. Au même titre que les élèves admis sur dossier, ceux-ci ont le statut de normalien " étudiant " mais perçoivent une bourse dédiée : l'allocation normalienne (davantage d'informations ici).

La deuxième est en candidatant par dossier uniquement en L2 STAPS. Les candidats admis entrent alors au département en 1ère année mais avec le statut de normalien " étudiant ". Entre 2 et 8 candidats sont généralement admis de cette manière chaque année.

La troisième est la candidature par dossier à l'année " Prépa Agreg ". Elle est ouverte au détenteur du CAPEPS que ce soit juste après le concours ou aux jeunes enseignants déjà en poste. Les candidats admis intègrent alors l'ENS avec le statut " auditeur libre " uniquement pour la 3ème année de l'ENS, c'est-à-dire l'année de préparation à l'agrégation externe d'EPS. Entre 2 et 6 candidats sont généralement admis de cette façon chaque année.

 

Pour plus d'information sur le recrutement rendez vous ici.

Quels différences entre un normalien " fonctionnaire stagiaire ", " allocataire", " étudiant " et un auditeur libre ?

La formation dispensée aux normaliens quel que soit leur statut (admis sur concours ou dossier) est strictement la même. Les enseignants ne font pas de différence entre les statuts lors des cours.

 

La différence se situe au niveau du statut :

  • Les normaliens " fonctionnaires-stagiaires " (admis sur concours en liste principale) sont rémunérés en tant que " fonctionnaires-stagiaires " pendant leurs quatre années à l'ENS (environ 1200-1300 euros nets mensuels) et bénéficient également des avantages du salariat (cotisation retraite, remboursement partiels des frais de transport...). Les " fonctionnaires-stagiaires " disposent également de bourses de thèse spécifiques (il existe d'autres bourses pour faire de la recherche). En outre les " fonctionnaires-stagiaires " (mais pas les autres) sont admis d'office en année de préparation agrégation. En contrepartie, ils signent un engagement décennal avec l'État. Autrement dit, ils s'engagent à travailler 10 ans pour l'État et la fonction publique. Il est à noter que les 4 années de scolarité et les années de thèse (le cas échéant) comptent dans ces 10 années.

  • Les étudiants " allocataires " ont quant à eux un statut intermédiaire. Ils touchent une bourse conséquente (1000 euros nets mensuels) mais ne sont pas considérés comme des " fonctionnaires-stagiaires ".  Aussi, ils ne sont pas soumis à l'engagement décennal, ne bénéficient pas des avantages des salariés et ne peuvent prétendre aux bourses de thèse spécifiques aux normaliens.

  • Les normaliens " étudiants " (admis sur dossier) ont un statut d'étudiant classique sans avantage (bourse de thèse, salaire...) ni contrainte (engagement décennal) spécifiques.

  • Les " auditeurs libres " ont également un statut d'étudiant " classique ". Ils intègrent l'ENS directement en année de préparation à l'agrégation d'EPS et pour cette seule année. Ils suivent les mêmes enseignement que les autres pendant cette année. Celle-ci aboutit au passage de l'agrégation externe d'EPS.

Finalement, les normaliens admis sur dossier ont un statut classique d'étudiant. En revanche, les lauréats du concours sont dès leur 1ère année à l'ENS considérés comme des " fonctionnaires-stagiaires " pour les étudiants admis en liste principale. Depuis la création du statut de normalien " allocataire ", ces derniers ont été admis sur liste complémentaire, notamment en raison des contraintes liées au contexte Covid-19.

Bien évidemment, cela vaut la peine d'essayer de rentrer à l'ENS, quelle que soit la voie empruntée !

Pourquoi intégrer l'ENS ? ​

L’ENS, c’est une école qui donne beaucoup de possibilités d’études puisque vous pouvez sortir de l’école avec deux Licences, deux Masters (enseignement et recherche), le diplôme spécifique à l'ENS (Magistère) et l’Agrégation d’EPS. Mais les bénéfices d'entrer à l’ENS ne s’arrêtent pas là !

 

Entrer par la voie du concours confère un statut spécifique d'étudiant " fonctionnaire-stagiaire " avec entre autres un salaire donné à l'élève pendant ses 4 années d'études, une possibilité d'obtenir une bourse de thèse plus facilement, des cotisations pour la retraite déjà effectives...

Les avantages d'entrer à l'ENS en candidatant par dossier ne sont pas négligeables non plus ! Bien que l'élève obtienne un statut " différent " sur le papier, il bénéficie exactement de la même formation et du même traitement par les enseignants qui ne font pas de distinction. 

Enfin, entrer au département 2SEP n'est pas bénéfique que sur le plan scolaire ! L’ENS, ce n’est pas seulement des heures de cours supplémentaires, c’est aussi une expérience riche sur le plan humain ! C'est une chance de rencontrer des étudiants venant de toute la France, d'évoluer dans une classe vraiment soudée à petit effectif (15 personnes), de partager des moments de convivialité avec nos amis des départements Mathématique, Mécatronique, Droit, Informatique, de participer à la vie de l'école (semaine au ski, course croisière EDHEC, WEI, soirées...), de s'investir dans des associations (comme l'A3) ou dans des clubs (comédie musicale, improvisation théâtrale, fanfare, rugby...) et de passer 4 années rennaises inoubliables !

Candidater sur concours

Quels sont les prérequis pour passer le concours de l'ENS 2SEP ?

Le concours est ouvert aux étudiants de L2 ou de L3 STAPS. Dans le premier cas, pour intégrer le département, en plus de réussir le concours, il faut valider son année de L2.

Aucune mention STAPS particulière n'est exigée. Néanmoins, par rapport au programme du concours, il est avantageux d'être en filière Éducation & Motricité ou Entraînement Sportif.

Quel niveau avoir en STAPS pour réussir le concours ?

Le niveau d'exigence est difficile à cerner comparativement aux exigences en STAPS. Ainsi, la moyenne en STAPS ou au lycée est loin d'être déterminante pour la réussite au concours. Par expérience, les évaluations en STAPS visent principalement à évaluer la capacité à restituer des connaissances de manière quantitative tandis que le concours cherche d'avantage à mesurer la capacité de réflexion des candidats.

 

Pour réussir, il s'agit d'avoir un profil complet aussi bien dans les théories (SVS, SHS, culture générale, APSA, anglais), que dans les pratiques étant donnée la pluralité des épreuves. Certains candidats compensent des faiblesses par de très bonnes notes dans d'autres épreuves tandis que d'autres sont davantage polyvalents. Pour plus d'informations, les moyennes d'admissibilité et d'admission sont disponibles dans les rapports de jury. Nous vous encourageons également à lire ces documents pour vous faire une idée des exigences. Les rapports de jury peuvent parfois apparaître décourageants mais pensez bien que le concours est difficile pour tous les candidats. Il reste donc accessible pour n'importe quel étudiant sérieux et motivé. Cela vaut la peine de tenter sa chance !

Est-il possible de passer le concours plusieurs fois ? Et à la fois de passer le concours et déposer un dossier la même année ?

Oui, il est possible de passer le concours 2 fois : une fois en L2 et une fois en L3. De nombreux admis tentent le concours une première fois en L2, le ratent et le retentent pour le réussir en L3.

Si un étudiant est admis en L3 il devra refaire une 2ème année de L3 (d'une autre mention que celle qu'il a eue) en parallèle du Magistère lors de sa 1ère année à l'ENS. Pour plus d'informations sur la scolarité, voir la rubrique " Scolarité à l'ENS ".

 

Il est tout à fait possible de passer le concours et de déposer un dossier lors de son année de L2 afin d'avoir deux chances d'intégrer l'ENS (le dossier ne pouvant être déposé qu'en L2). Les résultats du concours tombent avant les résultats du dossier. Si le candidat est admis sur concours il peut alors rétracter son dossier.

Il est également possible pour un normalien " étudiant " (admis sur dossier) de passer le concours pendant sa 1ère année à l'ENS. S'il le réussit, il poursuit son cursus et entre donc en 2ème année mais avec le statut de normalien " fonctionnaire-stagiaire " cette fois.

Où et quand se passe le concours ?

Les épreuves d'admissibilité se déroulent en mars sur 3 jours dans différents centres d'examens partout en France. Les centres d'examens se situent en général dans les grandes villes (Paris, Bordeaux, Lyon, Rennes...).

Les épreuves d'admission se déroulent à Rennes pour tout le monde et sont étalées sur une semaine en juin.

 

Le service concours de l'ENS peut fournir un justificatif pour rater les cours afin de passer les épreuves. Généralement, la convocation aux épreuves suffit comme justificatif dans la plupart des facultés.

Candidater sur dossier

Sur quels critères les candidats sont-ils admis sur dossier ?

Au cours des années, il n'y a pas eu de " profil type " admis sur dossier. Les admissions se font à l'appréciation du jury.

Nous savons que le dossier prend en compte les notes du Bac sans qu'il n'y ait de fourchette de note précise. Les notes en 1ère et 2ème années de STAPS sont demandées ainsi que le classement au sein de son STAPS. Ces derniers ont une grande importance. Cependant, le recrutement ne s'effectue pas seulement sur des critères purement académiques.  Un CV reprenant les différents engagements professionnels et associatifs ainsi qu'une lettre de motivation sont également à joindre dans le dossier. Ils peuvent faire pencher la balance. Il n'y a donc aucune raison de s'autocensurer ! De nombreux candidats intègrent également des lettres de recommandation d'enseignants, qui ont à notre sens un poids particulièrement important !

 

En définitive, le dossier doit être le reflet d'un étudiant motivé, sérieux, et curieux d'apprendre. Il s'agit de " se vendre " en montrant en quoi on peut être utile au département et en retour en quoi la formation dispensée peut être bénéfique. Donc un conseil : pas d'autocensure ! Montrez vos qualités scolaires mais aussi vos expériences dans le monde de l'éducation, de l'associatif, des clubs sportifs... ! 😁

 

Plus d'information pour le recrutement sur dossier, ça se passe ici !

Préparer le concours

Existe-t-il une préparation au concours ?

Il n'existe à l'heure actuelle aucune préparation officielle au concours.

Les candidats se préparent donc en autonomie, en parallèle de leurs licence STAPS, soit seuls soit avec d'autres étudiants motivés (essaye de te renseigner, dans certains STAPS, plusieurs étudiants sont intéressés et il est plus efficace etmotivant de travailler à plusieurs !). Certaines facultés STAPS organisent de manière plus ou moins officielle des préparations pour les étudiants. Ces " préparations " sont souvent menées par d'ancien étudiants de l'ENS.

Aussi, il ne faut pas hésiter à solliciter les enseignants pour des documents, des corrections, des conseils, des oraux blancs, etc. De nombreux enseignants sont ravis d'aider (ça se discute en fonction des facultés). L'A3 propose aussi une mailist (concours2sep@listes.ens-rennes.fr) pour des conseils et corrections de copies.

N'hésite pas à nous contacter pour te renseigner sur les personnes ressources dans ta faculté.

Comment se préparer au concours ? Quoi réviser ?

Nous conseillons de se baser sur le programme du concours disponible sur notre page consacrée. Les rapports de jury donnent également une bonne idée des attendus. Les cours de STAPS de L1, L2 et L3 constituent, quels que soient les STAPS, un bonne base de révision qu'il faut ensuite approfondir par des lectures personnelles. 

Existe-t-il des stratégies gagnantes pour réussir ?

Ici encore, il n'y a pas de vérité. Certains étudiants révisent plus que d'autres. Certains font d'avantage d'impasses que d'autres. Certains le préparent en un an, d'autres en 2 voire 3 ans. Dans tous les cas, la réflexion compte plus que le bachotage. Comme le notent les rapports de jury, il faut privilégier le qualitatif au quantitatif. À cet égard, la méthode est particulièrement importante.

Certains sont admis en se concentrant sur leurs points forts et en ayant des faibles notes dans certaines épreuves tandis que d'autres ont des notes à peu près égales partout. Par exemple, des étudiants ont été admis avec des 2,5 en SVS, des 6 en oral d'APSA ou des 6 et 8 en anglais. Aucune note n'est à priori rédhibitoire mais ne pas être polyvalent peut être très handicapant. Un seul conseil à ce stade : Donner le meilleur de soi même à chaque épreuve même si on pense la rater ou avoir raté la précédente.

Il peut être intéressant d'acheter des livres en plus mais souvent les bibliothèques universitaires disposent déjà de nombreux ouvrages utiles. De nombreux admis ont réalisé des écrits et oraux blancs à partir des sujets des années précédentes et les ont fait corriger par des enseignants. 

Enfin, nous vous recommandons de solliciter des enseignants de votre STAPS pour vous aider, vous conseiller et corriger des écrits blancs. Des conseils méthodologiques et du contenu non exhaustif pour chaque épreuve sont disponibles ici.  Enfin, vous pouvez également demander de l'aide sur le forum de ce site ou sur la boîte mail concours2sep@listes.ens-rennes.fr.

Peut-on assister aux épreuves ?

Comme il s'agit d'un concours public, il est en effet possible d'assister aux épreuves pratiques et aux oraux à condition que le(s) candidat(s) accepte(nt) les spectateurs. Régulièrement, des " extérieurs " peuvent ainsi observer les épreuves d'admission. Celles-ci ont lieux à Rennes en juin.