-----------------

Le Projet 

 

Genèse du projet

A la genèse de ce projet, plusieurs constats :

Sur le CAPEPS & les Agrégations d'EPS

Ces dernières années, et plus particulièrement ces derniers mois, nous avons pu constater l’émergence de formations privées et de lauréats des concours nationaux proposant, moyennant contrepartie financière, des copies, des méthodologies et des blocs argumentaires préconçus à des étudiants ayant l’optique de réussir le CAPEPS ou les Agrégations d’EPS. D’autre part, nous constatons également que les néo-lauréats de ces concours, bien classés de préférence, reçoivent régulièrement des demandes d’étudiants souhaitant acheter des fiches de révisions « miracles » comme si elles étaient la seule raison de la réussite à un concours. Enfin, certains enseignants auréolés de leur concours proposent aussi des corrections de copies et des simulations orales à des tarifs souvent indécents. La transmission de contenus payants est contraire à ce que nous imaginons être nos missions de service public et d’une éthique fondée sur le partage et l’entraide.

D’une part, force est de constater que ces personnes surfent sur la faiblesse des étudiants à l’égard de la connaissance « facile » et sans effort. En effet, « une pente forte oriente nos démocraties capitalistes vers la primauté individualiste du présent, aux antipodes de la morale traditionnelle, de l’effort et du mérite […] La société actuelle valorise de plus en plus l’hédonisme et le plaisir immédiat par la consommation, à l’opposé de toute idée de contrainte et d’effort » (LIPOVETSKY, Le crépuscule du devoir, 1992). De plus, la charge de travail continue nécessaire à la formation d’un étudiant en STAPS ne laisse pas toujours le temps d’aller chercher la connaissance à la source, les incitant à mettre en place des stratégies de révisions allant au plus efficace et au détriment d’une phase de lecture et de synthèse primordiale.

D’autre part, il est opportun de soulever le manque d’accompagnement des étudiants sortant de master 2 sans le concours. Ces derniers étant désormais livrés à eux même dans la préparation d’un concours leur tenant à cœur, dans lequel ils ont échoué une ou plusieurs fois, et nous ne pouvons leur jeter la pierre de se diriger vers des contenus payants ayant le mérite d’être facile d’accès sur internet.

Sur le concours d’entrée 2SEP

Ces dernières années, nous avons également pu constater l’émergence de « Préparations au concours d’entrée 2SEP » dans différents STAPS, que ce soit sous la forme d’UE libres ou de préparations officieuses avec l’aide d’anciens élèves. De plus, nous avons pu constater un dernier recrutement (2019) de Normaliens-élèves dont sont issus 6 Normaliens-étudiants du département ayant intégré ce dernier sur dossier dans la promotion précédente (2018). Sur les 10 postes offerts au concours cette année, 6 ont donc été trustés en interne par des étudiants de l’ENS et 2 par des étudiants issus de l’UE Libre proposé par l’UPFR des Sports de Besançon : ce qui laisse peu de chances aux étudiants des différents STAPS de France souhaitant intégrer la prestigieuse école sans préparation. Il est à noter que le département 2SEP s’est saisi de la problématique et que des solutions sont en cours d’élaboration.

Nos propositions

Au regard de ces constats, nous souhaitons contribuer à rétablir l’égalité d’accès aux connaissances fondamentales entre les candidats de ces différents concours. Pour cela, nous débutons un travail collaboratif de lecture et de proposition des notions incontournables en vue de la préparation à ces différents concours. Toutefois, loin de constituer des fiches de révision préfabriquées, le travail élaboré doit permettre aux étudiants de se constituer une culture générale des STAPS afin de pouvoir faire les liens entre les différentes notions à des fins d’argumentation.

Etant passés par cette délicate période de concours, nous comprenons la mise en place de stratégies de révision par les étudiants nécessitant la synthèse de connaissances pour une assimilation optimale. Cependant, il nous semble que c’est précisément ce travail de synthèse, issu des différentes lectures et des cours dispensés en formation, qui permettra aux étudiants de « prendre de la distance avec les outils et réflexions préconçus. Ceci afin de pouvoir engager et mettre en évidence une argumentation construite, cohérente et convaincante, s’appuyant sur des connaissances scientifiques, technologiques, professionnelles et institutionnelles choisies et ciblées » (Rapport du Jury - CAPEPS, 2019).

L’objectif n’est donc pas de proposer des fiches de révision utilisables en l’état par les étudiants puisque leur intérêt réside dans la phase de construction personnelle, mais de proposer un ensemble de contenus pouvant servir de ciment à la démarche de synthèse nécessaire dans leurs révisions. Il est primordial de prendre conscience que ces contenus ne se suffisent pas à eux-mêmes pour obtenir un concours mais sont simplement un appui pour engager la démarche de révision et d’articulation des connaissances entres-elles.

 

Rôle de l’A3

Au regard de ces différents constats, nous souhaitons aujourd’hui nous positionner en tant qu’association afin d’aider les candidats à ces différents concours. C’est pourquoi ce groupe de travail voit le jour sous le nom d’« ENStraide et PA3rtage », deux valeurs qui semblent représentatives de nos envies et de notre éthique commune. Toutefois, ce groupe de travail n’apparaît pas ex nihilo et se compose des membres d’une association qui lui préexiste, l’A3 (Association des Actuels et Anciens élèves du département 2SEP de l’ENS Rennes).

A ce stade, nous rappelons que les objectifs de l’A3 sont les suivants : « L’association A3 a pour objet de mettre à profit (1) la culture singulière acquise au cours de la formation au département et (2) la diversité des parcours professionnels des élèves pour créer un espace de réflexion dans le champ des STAPS et de l’EPS. La double ambition de l’association est ainsi de (1) développer de nouvelles formes d’articulations théorie / pratique dans le domaine de l’EPS et (2) proposer un regard critique dans le champ des STAPS et de l’intervention dans les activités physiques. »

Ainsi, nous projetons de mettre en place un moyen de partage et d’entraide, libre d’accès, pour les étudiants préparant ces différents concours afin de tendre vers le maximum d’équité entre les candidats et dans l’optique de proposer un complément de formation gratuit et de qualité.

En ce sens, nous souhaitons répondre aux objectifs de notre association en mettant à profit la culture singulière acquise au cours de la formation au département afin de créer des contenus originaux en libre accès en relation avec les attentes du concours d’entrée 2SEP et des autres concours nationaux (CAPEPS, AGREG). De plus, la diversité des parcours professionnels des anciens élèves nous semble être un atout pour proposer des contenus pédagogiques ou de formation pertinents et critiques.

 

Rôle des ENS

Afin d’assurer une certaine visibilité sur les acteurs de ce projet et leur légitimité, il est important de présenter brièvement le rôle que nous pensons avoir en tant qu’élèves et anciens élèves de l’ENS Rennes.

Tout d’abord, ce projet semble d'autant plus intéressant qu'il fait écho au rôle démocratique initial des ENS. Nous sommes pleinement conscients de la chance que nous avons d’avoir pu intégrer cette école, souvent accusée d’élitisme ou de cristalliser la reproduction sociale. Toutefois, sans occulter le débat, nous souhaitons nous centrer sur la vocation démocratique des ENS pouvant s’effectuer à condition d'œuvrer au mécanisme de l'ascension sociale et de participer à la transmission des savoirs. C’est en ce sens que nous souhaitons aujourd’hui proposer notre contribution aux étudiants ayant la même passion que nous.

Afin de préciser notre statuts, Didier Delignières, Doyen de l’UPFR de Montpellier et de la C3D (Conférence des directeurs et doyens STAPS) qualifie les normaliens d’ « élèves triés sur le volet parmi les meilleurs étudiants de Licence STAPS, rétribués durant leur scolarité, bénéficiant de moyens sans commune mesure avec leurs homologues dans les universités, bénéficiant régulièrement de la visite des enseignants-chercheurs les plus actifs du domaine ». Il précise également que  « l’institution a investi sur leur formation, ils doivent en retour investir leurs capacités d’analyse pour faire avancer leur discipline » (« Des normaliens, pour quoi faire ? », http://blog.educpros.fr/didier-delignieres/2013/01/05/des-normaliens-pour-quoi-faire/, 2013).

A ce titre, nous assumons parfaitement notre statut privilégié, la redevance qui en découle à l’égard de nos pairs et la contrepartie morale qui nous incombe de contribuer à une mission de service public. C’est grâce à cette formation d’excellence reçue, tant dans le domaine de la recherche que dans celui de l’EPS, que nous pensons pouvoir être en mesure de proposer des contenus originaux et de qualité à destination des étudiants STAPS préparant ces différents concours.

 

Parcours et ambitions des acteurs du projet

Parmi les membres de ce groupe de travail, nous retrouvons des étudiants du département 2SEP, des agrégés d’EPS stagiaire, des agrégés d’EPS titulaires en collège et lycées, des agrégés doctorants et docteurs, des PRAG en STAPS et formateurs dans les INSPE, dont certains d’entre nous sont également ou ont été jurys des concours nationaux. Ce large panel de forces vives nous permet d’avoir un regard diversifié sur les aspects théoriques comme pratiques de notre champ d’intervention. Nous sommes tous dans une logique de partage et d’entraide et l’A3 semble être un support privilégié de mise en relation entre les actuels et anciens élèves pour se regrouper autour des mêmes valeurs et développer des projets de réflexion.

De plus, nous sommes tous conscients d’avoir pu profiter d’un formation riche et variée au contact de formateurs et d’intervenants d’une grande qualité. Or, cette richesse ne prend sens que si elle est partagée et l’accès à l’ENS reste aujourd’hui un chemin semé d’embuches pour les étudiants souhaitant intégrer le département 2SEP. Il nous semble être de notre devoir de proposer une contribution à ces étudiants afin de faire profiter au plus grand nombre des connaissances acquises durant notre formation. Toutefois, nous ne nous plaçons pas en « détenteur » d’un savoir mais plutôt en « attiseur » de curiosité et nous envisageons le partage de contenus sous une forme devant être soumise au débat au sein de la communauté professionnelle. C’est pourquoi les contenus proposés seront soumis à la relecture continue de chaque personne souhaitant contribuer à nos côtés à ce projet.

 

Les contenus proposés

Dans un premier temps, il convient de s’appuyer sur l’existant et sur les projets en cours afin de pouvoir s’ancrer dans une optique plus large de contribution et de partage. Nous pouvons d’ores et déjà retrouver les conférences des intervenants en Préparation à l’Agrégation sur la chaine YouTube de l’A3 (https://www.youtube.com/channel/UCwOLvdWFqZ7PTru2n9B9Jmw/videos) afin de les rendre accessible à tous les candidats de France. De plus, l’aide au concours d’entrée 2SEP se met en place via le site de l’A3 et son forum (https://www.associationa3.com/). Enfin, un « projet Idéal » porté par le département 2SEP (en construction) a pour ambition de donner accès à une bibliographie précise et des capsules vidéos en vue de préparer le concours d’entrée. Une page Facebook est également disponible en ligne (https://www.facebook.com/AssocA3/) afin de vous tenir informés des nouveautés sur les différents projets de l’association.

Dans un second temps, nous proposons désormais des contenus évolutifs en ligne qui seront soumis à la relecture constante et aux différents commentaires critiques de tout un chacun nous permettant ainsi d’enrichir les documents mis à disposition. Nous enclenchons donc la dynamique du partage en comptant sur les contributions des acteurs de notre discipline (Etudiants STAPS, Professeur d’EPS, PRCE & PRAG, Doctorants & Docteurs, ATER, Maîtres de conférence, Professeurs des universités) pour assurer une relecture fondant un peu plus la légitimité de nos contenus. De plus, nous pensons qu’un contenu évolutif sera plus à même de répondre aux besoins mouvants des étudiants, relatifs aux changement d’orientation des concours et à l’évolution de la recherche dans les domaines abordés. Enfin, l’actualisation de la connaissance étant un travail à temps plein, nous serons plus efficace dans l’union et l’entraide afin de tendre vers des contenus les plus complets et les plus riches possibles au service de notre discipline.

Contacts

  • White Facebook Icon

Rejoignez-nous sur Facebook

Lucas BOISSÉ :

06 68 97 69 82

Nuria DEBRUILLE :

06 48 80 36 30

Suivez nous sur Viméo